Lave-vaisselle et environnement

Un lave-vaisselle, c’est pratique et c’est devenu en quelques dizaines d’années un élément indispensable dans une cuisine.

Toutefois, nous savons toutes et tous qu’un lave-vaisselle consomme beaucoup d’énergie et ne rejette pas forcément quelque chose de vraiment génial pour l’environnement.

Avec la nécessité et la « mode » de l’écologie, comment considérer son lave-vaisselle ? Ami, ennemi ou appareil neutre ?

Tout d’abord combattons une première idée reçue qui consiste à croire qu’il est plus écologique de faire la vaisselle à la main qu’avec le lave vaisselle: c’est faux.

Certes, cela dépend de la manière dont on lave à la main mais comme en général, on laisse couler beaucoup d’eau pour rincer et qu’on ne rince pas TOUT en une fois mais chaque objet l’un après l’autre, le lave-vaisselle est beaucoup plus écologique au final.

Les modèles relativement récents de lave-vaisselle permettent d’optimiser la consommation d’eau, d’électricité et même la pollution sonore.

Si l’on parle en chiffres concrets, on choisira donc un lave-vaisselle avec une consommation d’énergie d’environ 1 kWh par cycle et une consommation d’eau de moins de 15 litres par cycle, voir même de 10 litres par cycle.

Ces 2 chiffres sont en rapport car l’essentiel de l’électricité sert à chauffer l’eau donc moins le lave-vaisselle utilise d’eau, moins il consomme d’électricité.

Outre le fait de faire tourner son lave-vaisselle durant les heures creuses, on peut optimiser l’utilisation d’un lave vaisselle en ne lançant le lavage que lorsque la machine est pleine ou en utilisant la fonction demi-charge ou programme « Eco » qui limite la température de l’eau.

Surtout si on attend que la machine soit pleine pour l’utiliser, il vaut mieux pré-laver à la main la vaisselle très sale, ce qui permettra aussi d’éviter d’encrasser et de boucher les sorties du lave-vaisselle et donc d’éviter son usure prématurée (surtout que les vendeurs n’hésitent pas à remplacer plutôt que réparer).

Certains extrémistes de l’écologie n’utilisent pas les fonctions de séchage du lave-vaisselle et essuient la vaisselle à la main ou en ouvrant la porte du lave-vaisselle et en attendant l’effet de l’air ambiant 🙂

Le bon entretien du lave-vaisselle est aussi indispensable à un usage écologique correct de celui-ci.

Concrètement, il faut nettoyer régulièrement les paniers à la main avec du liquide .. vaisselle .. (pratique dans la baignoire), le filtre de la cuve (à l’eau courante, sans détergent et en faisant attention à le remettre correctement).

Si on peut les démonter, on nettoie aussi les bras de lavage (à la brosse à dent pour déboucher les parties obstruées).

On finira par la porte en nettoyant doucement les joints et puis on lancera un programme « à vide » avec une tasse de vinaigre blanc pour détartrer le tout et finir d’enlever les petites saletés.

Bien entendu, le produit qu’on utilise pour faire la vaisselle joue aussi son rôle pour optimiser la consommation du lave vaisselle.

Il faut choisir le meilleur détergent pour lave vaisselle possible comme par exemple Finish , souvent sélectionné par les tests des marques.

 

Une réflexion sur « Lave-vaisselle et environnement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.